Vincent Van Gogh autoportrait

Vincent Van Gogh

Tableaux, Peintures célèbres, Faits marquants, Biographie, Autoportrait, Citations, Reproduction peinture

 Vincent van Gogh à vu le jour au Pays Bas le 30 mars 1853 à Groot-Zundert. Il a marqué toute une époque en tant que dessinateur puis peintre. Il a marqué surtout les générations suivantes par son génie qui n’a été révélé au grand public qu’après sa mort qui a eu lieu le 29 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise, en France. Ses débuts en tant que peintre sont basées sur le naturalisme. Il s’est inspiré puis a développé son art grâce au courant de l’impressionnisme et du pointillisme. En suite, il est lui même le précurseur après sa mort du fauvisme et de l’expressionnisme.

Van Gogh un grandi au sein d’une famille plutôt bourgeoise. Il a essayé de faire carrière comme marchand d’art chez Goupil & Cie. Pour lui, l’art ne devait pas être considéré comme de la marchandise. En conflit avec son patron, il le licencie. Dès lors, il souhaite entamer une carrière de pasteur mais il échoue aux différents examens de théologie. Vers 1880, il décide de se tourner vers le monde de la peinture. Durant cette période, il quitte les Pays-Bas pour la Belgique avant de s’installer en France. Van Gogh est pris d’admiration pour les peintres et les dessinateurs. Il décide d’apprendre soi même les techniques de peinture et de costume en même temps des cours. Volontariste, il ne cesse d’enrichir sa culture artistique. Il essaie de comprendre les techniques des peintres de l’époque, il se rend aux musées et galeries d’art pour parfaire ses connaissances, il échange, débat avec d’autres peintres, il apprend l’art nippon, les gravures anglo-saxonnes, etc. Sa peinture est le reflet de son talent mais aussi de son savoir accumulé avec le temps. Malheureusement, sa vie personnelle est jonchée de crises aigues. Son instabilité mentale lui vaudra de se rendre dans les hôpitaux psychiatriques. Une de ces crises a eu raison de Van Gogh qui provoqua son suicide à l’âge de 37 ans.

Les abondantes correspondances de Van Gogh permettent de mieux comprendre l’homme et l’artiste qu’il est. Sur plus de 800 lettres écrites à sa famille et à ses amis, dont 652 envoyés à son frère Theo .

Van Gogh un réalisé plus de 2 000 tableaux ou dessins majoritairement réalisés durant les années 1880.
Sa grande production d’œuvres est la représentation du monde artistique européen de la fin du 19e siècle. Cette période est riche d’artistes et de tableaux.

Il a été influencé par les peintres de son époque. Nous pouvons citer par exemple Anthon van RappardÉmile Bernard et Paul Gauguin. Il échangea et débâta avec son frère Theo qui était devenu un marchand d’art connu. Il admira Jean-François MilletRembrandtFrans HalsAnton Mauve et Eugène Delacroix, tout en s’inspirant d’HiroshigeClaude MonetAdolphe MonticelliPaul CézanneEdgar Degas et Paul Signac.

Peu connu dans les années 1890, Van Gogh n’a été remarqué que par un petit nombre d’auteurs et de peintres en France, aux Pays-Bas, en Belgique et au Danemark. Il ne connut le succès qu’après sa mort.

Preuve de son aura mondiale, ses œuvres ont attiré plus de 120 000 personnes à une exposition du Museum of Modern Art à New York en 1930, seulement 40 ans après sa mort. Trop tardivement reconnu, il est désormais considéré comme l’un des plus grands peintres toutes époques confondues.

 

Les 9 peintures les plus célèbres de Vincent van Gogh 

10 anecdotes sur Vincent van Gogh

  1. Quatre homonymes dans la famille

Vincent van Gogh n’est pas le seul à avoir porté ce nom dans la famille. Sur en dénombre 4. L’artiste a été ainsi nommé selon son frère aîné mort-né qui portait déjà le nom de leur grand-père.
Le fils du frère Theo van Gogh se prénommait aussi Vincent.

  1. Le peintre est né à 27 ans

Van Gogh a commencé tardivement la peinture à l’âge de 27 ans. Autodidacte, il apprenait par lui même les bases de l’art. Ses premières peintures ne reflètent en rien ses œuvres les plus connues qui étaient colorées. Quand il a commencé à peindre, il utilisait une palette de couleurs ternes et peignait en fonction de la dure réalité du quotidien. La pauvreté et les difficultés financières sont un thème commun à nombre de ses premières œuvres.

Ce n’est que plus tard dans sa carrière artistique qu’il commença à utiliser les couleurs vives pour lesquelles il est si connu.

  1. Un proche de Paul Gauguin.

Van Gogh a rencontré Paul Gauguin à Paris en 1887. Les deux hommes peignaient souvent ensemble mais avec un style différent.
Son amitié avec Gauguin a pris fin après l’incident de l’oreille coupée qui les a impliqués tous les deux (ce sujet est abordé un peu plus loin dans cet article).

Dans une lettre à Théo en 1888, van Gogh dit de Gauguin : « Gauguin me donne le courage d’imaginer et les choses de l’imagination prennent en effet un caractère plus mystérieux. »

  1. Sa vie est un vrai roman

Van Gogh a écrit plus de 800 lettres au cours de sa vie à son frère Théo, amis proches ou amis artistes comme Paul Gauguin et Emile Bernard. Beaucoup de ces lettres ne sont pas signés mais les historiens ont pu classer la plupart d’entre elles dans un ordre chronologique.
Ces lettres sont une vraie mine d’or pour comprendre son fonctionnement artistique, ses états d’âmes, ses troubles, ses pensées. Elles permettent de mieux comprendre tout simplement la vie de l’homme et de l’artiste.
La majorité des lettres (plus de 600 lettres) ont été échangées entre van Gogh et son frère Théo. Ces lettres racontent l’histoire de leur amitié et les évolutions artistiques de Vincent. Théo a conservé toutes les lettres que van Gogh lui a adressées et van Gogh a gardé quelques unes des lettres qu’il a reçues. Après leur décès, Johanna van Gogh, la veuve de Théo, un rassemblé les lettres. La majorité des lettres ont été publiées en 1914.

  1. D’échecs professionnels successifs à peintre

Van Gogh n’a été peintre que durant la dernière décennie de sa vie, sa carrière étant relativement courte. Avant de peindre, il s’est essayé à de nombreuses autres carrières, comme celle de marchand d’art (comme son frère Théo), d’instituteur et de pasteur.
Il ne connut aucune réussite dans ces domaines au plus grand bonheur des amateurs que nous sommes. Dans une lettre à Théo en 1880, il se proclamait peintre.
Il a beaucoup voyagé à travers la Belgique, la Hollande et la France. Ces pays ont été de vraies sources d’inspiration sur les œuvres que Van Gogh a peint.

  1. Un bourreau de travail

Van Gogh a eu une vie d’artiste relativement courte. Cette période d’environ 10 ans un été pourtant très productif avec environ 2 100 œuvres d’art et pas moins de 860 peintures à l’huile. Une grande partie de ses tableaux ont été créés au cours des deux dernières années de sa vie.
Il est édifiant de penser que malgré les difficultés financières et la maladie mentale dont il souffrait, il ait été peint autant d’œuvres. Il a réalisé autant et même plus en 10 ans que ses contemporains qui ont eu toutes leurs vies pour peindre.

  1. Le « Portrait du Dr Gachet » à 82,5 millions de dollars en 1990.

Van Gogh a peint l’un des tableaux les plus chers de l’histoire. Le tableau "Portrait du docteur Gachet« , peint en 1890, un été vendu 82,5 millions de dollars en 1990. Il faut souligner que durant sa vie, il ne gagnait pas d’argent avec ses tableaux! Son succès est intervenu après sa mort.

  1. 1 seule vente pendent sont existence!

Van Gogh n’a vendu qu’un seul tableau de son vivant à savoir les Vignes rouges près d’Arles. Van Gogh était méprisé à son époque, il n’a pu vendre qu’une seule toile à Bruxelles quelques mois avant son suicide.

  1. Une maladie récurente

Van Gogh a souffert d’une maladie mentale pendent la majeure partie de sa vie. Il a séjourné dans des hôpitaux psychiatriques, notamment à Saint-Rémy.
Tout porte à croire qu’il était maniaco-dépressif et qu’il souffrait d’épisodes psychotiques et de délires.
De nombreux psychiatres contemporains ont tenté de comprendre van Gogh avec des diagnostics établis comme la schizophrénie, la porphyrie, la syphilis, les troubles bipolaires et l’épilepsie.
Il a également négligé sa santé physique par une mauvaise alimentation et une consommation excessive d’alcool.

  1. 1890 : la fin d’un artiste !

Le 27 juillet 1890, à l’âge de 37 ans, Van Gogh se tire une balle dans la poitrine et meurt deux jours plus tard. On pense que le tir a eu lieu dans le champ de blé où il peignait. Après le coup de feu, il a réussi à rentrer à pied à sa résidence de l’Auberge Ravoux, où il a été soigné par deux médecins. Cependant, il est finalement décédé des suites d’une infection. Selon son frère Théo, ses derniers mots ont été « la tristesse durera toujours ». 

L’histoire de l’oreille coupée

Il existe de nombreuses théories sur l’incident de l’oreille coupée de van Gogh. L’une d’entre elles veut que van Gogh se soit coupé l’oreille gauche avec un rasoir après s’être battu avec son ami Paul Gauguin. Il a ensuite enveloppé l’oreille partiellement sectionnée dans du papier et l’a remise à une femme dans un bordel que Gauguin et lui ont l’habitude de fréquenter.

Les 6 meilleurs autoportraits de Vincent van Gogh

Tous les tableaux : autoportraits de Van Gogh

 

Trois photos de Vincent Van Gogh

 
photo adulte vincent van gogh
Vincent van Gogh à l'âge de 31 ans photo datant de 1886 et prise par Victor Morin
Photo de vincent van gogh adolescent
Vincent van Gogh à l'âge de 19 ans photo datant de 1872
photo vincent van gogh enfant
Vincent van Gogh à l'âge de 11 ans photo datant de 1866

4 Citations

 “J'ai compris que, même pauvre et nécessiteux aux regards du monde, on peut s'enrichir en Dieu et que ce trésor-là, nul ne peut vous l'enlever.”
“Il faut commencer par éprouver ce qu'on veut exprimer.”
“Réaliser des esquisses revient à planter des graines pour faire pousser des tableaux.”
“Il n'y a rien de plus réellement artistique que d'aimer les gens.”

Biographie de Vincent van Gogh

Vincent van Gogh (1853-1890) est sans nul doute l’artiste le plus célèbre du monde. Il est considéré par beaucoup comme un artiste « fou », un homme qui peint avec rage, avec une âme tourmentée. Ceux qui pensent que ses peintures ne sont que des reflets visuels de son mal-être oublient trop vite son génie artistique. 

Les premières années de Van Gogh (1881-1883)

Bien que le premier travail de l’artiste après avoir quitté l’école concernait l’art, ce n’est que quelques années plus tard qu’il a commencé à peindre sérieusement. Vincent Van Gogh a 16 ans et commence à travailler comme apprenti chez le marchand d’art parisien Goupil & Cie dans la filiale de son oncle. Cet emploi implique des voyages dans le monde de l’art, mais Van Gogh se tournera vers le travail religieux avec une courte carrière de libraire. Après ces péripéties professionnelles, Van Gogh peint sa première toile.

Le futur artiste va alors mener une vie disparate mais avec l’ambition constante de devenir pasteur suite aux échecs amoureux. Il retourne au royaume uni où il travaillera comme professeur suppléant dans un internat, puis comme employé dans une église méthodiste. De retour aux Pays-Bas fin 1876, il travaille dans une librairie qui ne lui convient pas. Il étudie alors la théologie avec un de ses oncles mais échoue aux examens d’entrée à l’université.

Ses premières œuvres, entre 1881 et 1883, met déjà en avant son souci du détail. Des indices laissent apparaitre son génie. Même si ses croquis et ses aquarelles peuvent sembler empreints d’amateurisme à première vue, ils sont en réalité fascinants car ils témoignent des premières études sur le sujet du réalisme de Vincent van Gogh.

Van Gogh réalise ses premiers dessins lors de son séjour chez ses parents à Etten, aux Pays-Bas, où il s’inspire principalement de livres sur les perspectives et les techniques de peinture en noir et blanc. Il estime que la maîtrise de cette discipline est essentielle avant de se lancer dans le travail de la couleur.

Ses premières peintures de personnes concernent des paysans dans des poses statiques, certains de profil, tandis que ses premiers paysages sont en grande partie des études sur la perspective. Dans ses premiers dessins à la plume et à l’aquarelle, Van Gogh utilisait l’ombre et la lumière au lieu de la couleur pour créer un jeu dimensionnel. S’appuyant sur les fortes influences de maîtres tels que Millet, Rembrandt et Daumier, l’artiste un mis l’accent sur le visage humain, base essentielle à son développement artistique.

Vers l’été 1881, Vincent van Gogh entreprend de brèves études auprès d’Anton Mauve, maître de l’école d’art de La Haye. Mauve lui a non seulement enseigné les bases de l’art, mais aussi initié l’étudiant à l’aquarelle et à l’huile. La nature morte de Van Gogh avec choux et sabots serait sa première peinture à l’huile. Il utilise des tonnes sombres qui caractérisaient ses débuts suivant la tradition hollandaise.

Il se plie à un réalisme raffiné et à des ambiances en clair-obscur d’intérieurs que peignaient le néerlandais Rembrandt. La lumière apportée par le chou s’impose à l’œil. Dans cette peinture faussement conventionnelle, certaines caractéristiques de son talent sont déjà présentes : l’application pâteuse des couleurs, accentuation des parallèles et les nuances dans les tonnes de brun l’amèneront très vite à la personnalisation de ses propres formes et couleurs. La toile révèle aussi l’intérêt du maitre pour le thème de l’abstrait.

L’aventura sur le thème des paysages de Vincent van Gogh, un genre qui a attiré son attention tout le long de sa carrière. Le tableau "la plage de Scheveningen" en est le parfait exemple. Cette œuvre a été réalisée en août 1882. Elle représente une côte maritime dans la région de La Haye. Le réalisme de la scène se reflète dans la toile elle-même, nous sommes subjugués par autant de précision. L’œuvre montre des éléments de l’école impressionniste avec des figures floues mais mobiles au premier plan, des coups de pinceau hachés pointant vers des vagues et des formes sombres, avec des nuages orageux au-dessus de leur tête.

La Haye

La résidence de Vincent van Gogh à La Haye (Pays-Bas) en 1882 et 1883 s’est avérée être une période fructueuse au cours de laquelle il a perfectionné sa technique et a exploré des sujets similaires mais aussi nouveaux. Durant cette période, il reçoit ses premières commandes de dessins de paysages urbains de La Haye pour son oncle qui était aussi marchand d’art.

Le tableau de Van Gogh de 1883 représentant un paysage de Champs de fleurs témoigne justement de l’éveil de l’artiste à l’utilisation expressive de la lumière et de la couleur qui sera si important dans ses œuvres ultérieures. Au premier plan du tableau, des jacinthes aux teintes blanches, bleues, roses et dorées remplissent des jardinières qui conduisent notre regard vers une colline lointaine avec un ciel rempli de nuages blancs. Des maisons ombragées, au toit de chaume, encadrent la scène tandis qu’un jardinier marche dans les rangées au milieu du tableau.

Les années intermédiaires : 1884-1887

Au cours de cette période, Vincent van Gogh avec une romance ratée, la mort de son père et une courte période d’études à l’Académie d’Anvers amènent un regard sombre sur son développement artistique. Il se rend à Nuenen dans le nord du pays à partir de la fin de 1883 et y restera jusqu’à fin 1885. Le peintre s’est dès lors concentré sur des scènes agricoles représentant des agriculteurs travaillant la terre avec des tisserands exerçant leur métier. En 1885, l’artiste réalise cette sublime toile « Les Mangeurs de pommes de terre », une œuvre que beaucoup estiment comme le premier chef-d’œuvre du hollandais. Dans cette toile qui représente une famille d’agriculteurs assis à leur modeste table, Vincent van Gogh évoque l’influence des tableaux de Rembrandt à travers un décor sombre mais néanmoins pleines de personnalité et de vie. La grande assiette de pommes de terre illustre la simplicité et la richesse de ceux qui vivent de la terre. L’ambiance conviviale, éclairée par la lueur d’une seule lampe, accentue l’envie du spectateur de partager cette scène modeste mais chaleureuse.

Son passage à l’impressionnisme

En 1886, Vincent van Gogh assiste à des cours de dessin à l’Académie d’Anvers, mais il n’y reste qu’une partie de l’année. Après avoir emménagé chez son frère Théo à Paris, Vincent étudie avec l’artiste Cormon et entre en contact avec ses camarades de classe Henri de Toulouse-Lautrec et Emile Bernard.
Théo, marchand d’art, présente à son frère les œuvres d’arts d’éminents peintres impressionnistes tels que Claude Monet, Pierre-Auguste Renoir et Georges Seurat, qui ont tous fortement influencé les futures peintures de l’artiste.
Van Gogh rencontre et se lie d’amitié avec l’artiste Paul Gauguin à cette même période, et les peintures savamment colorées de Gauguin exercent également une influence sur l’art du Néerlandais.
En 1887, l’essaie à la technique pointilliste de son ami Seurat de Vincent van Gogh, le pratiquant dans les œuvres telles que « Un dimanche après-midi sur l’île de la Grande Jatte ».
Dans l’un de ses nombreux tableaux d’autoportraits : «Autoportrait au chapeau de feutre gris», l’artiste utilise de minuscules points de couleur pour révéler un homme au visage vif et à l’expression lasse. Grace à l’influence de l’impressionnisme, Van Gogh prend la goutte aux couleurs vives et se perfectionne avec un nouveau genre qui est le pointillisme. Cette technique se retrouve ici avec des petites touches formant un halo autour de son visage.

C’est à cette époque que l’artiste s’est intéressé à l’Ukiyo-e, qui sont des gravures japonaises sur le bois. Lui et ses contemporains comme Claude Monet et Edgar Degas ont commencé à collectionner ces arts mamelons. L’art japonais dans sa vision artistique devient de plus en plus influent. Van Gogh, en 1887, peint le tableau La Courtisane, une œuvre originale de Keisai Eisen. Cette toile contient beaucoup plus de couleurs vives que l’œuvre de base. De plus, Il a choisi un étang de nénuphars au lieu de fleurs de cerisier d’Eisen comme arrière-plan.

Les dernières années de sa vie : 1888 à 1890

Vincent van Gogh quitte la maison parisienne de Théo et s’installe à Arles dans le sud de la France en 1888, où il loue une Maison jaune. Au printemps, il réalise des tableaux comme les paysages fleuris de Provence, les Amandiers en fleurs ou les paysages marins de Saintes-Marie-de-la-Mer. Au cours de cette période prolifique en tant qu’artiste, il réalise aussi de nombreux portraits, notamment une série de tableaux, des portraits de la famille Roulin. Tout en préparant une chambre dans sa Maison Jaune pour accueillir Gauguin, qui prévoyait de visiter Arles pour un séjour prolongé cette année, Vincent van Gogh a également travaillé sur sa deuxième série de tournesols. La première série a été réalisée lors de son séjour chez son frère à Paris. Les tableaux de tournesols sont une des œuvres majeurs de l’artiste avec différents arrière-plans et arrangements.
Les experts en art apprécient particulièrement ces œuvres pour son épanouissement à la couleur. La couleur fait désormais partie des œuvres du peintre. D’autres apprécient ces peintures pour leur mélange unique de simplicité et de détails richement évocateurs.

La visite de Gauguin chez Van Gogh (l'oreille coupée)

Vincent van Gogh assiste à joie l’arrivée de Paul Gauguin à la Maison jaune en octobre 1888. Cependant, rien ne se déroula pas comme prévu. Au début, les deux artistes ont connu une période prolifique dans leur carrière, mais les désaccords et les disputes ont entaché le contenu productif de leur association. Les tensions entre les deux artistes ont atteint leur apogée fin décembre, quand Van Gogh aurait attaqué son ami et collègue avec un rasoir et se serait coupé une partie de l’oreille. Vincent van Gogh se rendit à l’hôpital d’Arles pour être soigné. Par la suite, l’artiste est placé à l’asile de Saint-Rémy-de-Provence et, bien qu’il soit face à une détérioration rapide de ses facultés mentales, réalise une série de peintures de styles différents. représentant l’hôpital lui-même ainsi que que les terrains environnants, oliviers et cyprès.
En 1889, les Iris sont le nouveau chef d’œuvre que le maitre réalise dans le jardin de Saint-Rémy pendent son séjour.
Le tableau, qui présente certaines caractéristiques des gravures sur bois japonais ainsi que le penchant de l’artiste pour la couleur et la lumière ont fait partie de l’exposition annuelle de la Société des Artistes Indépendants à Paris, grâce à l’intervention de Théo, avec le tableau de Van Gogh, Nuit étoilée sur le Rhône. Cette prestigieuse exposition un permis de faire connaître le génie de l’artiste à un grand public.

La mort de Vincent van Gogh

Les mois les plus productifs de l’artiste sont sans conteste ses derniers mois d’existence. Alors qu’il devient de plus en plus perturbé par la maladie, il ne cesse de travailler encore plus. Au cours de ses 60 derniers jours, il peint le tableau Champ de blé aux corbeaux qui est considéré comme la dernière œuvre de Vincent van Gogh.
L’aube de sa mort, l’artiste s’est orienté vers les nuances de vert et de bleu qui dominent les chaumières de Cordeville.
Il a notamment privilégié les lignes courbes et ondulées pour indiquer l’action et l’énergie. La ligne de clôture au premier plan du tableau et la cime des arbres à l’arrière en sont les parfaites représentations. La déformation de formes familières telles que les huttes va au-delà de l’impressionnisme mais vers de nouvelles formes d’expression artistique. Vincent van Gogh crée un tout nouveau style post-impressionniste avec le fauvisme alors qu’il se rapproche de sa mort.

Le 27 juillet 1890, Vincent van Gogh décéda. Il s’est tiré une balle dans l’estomac et mourut le matin du 29 juillet 1890 dans sa chambre de l’Auberge Ravoux à Auvers-sur-Oise. Alors que l’histoire officielle déclare que Van Gogh’s’est suicidé, des recherches récentes révèlent que sa mort peut être accidentelle.

TOP 6 des reproductions de tableaux de Van Gogh

 
terrasse cafe van gogh
nuit etoilee van gogh
amandier van gogh
nuit etoilee rhone van gogh
champ de ble
tournesol van gogh

Les tableaux et reproductions de peintures de Vincent van Gogh

Lire plus

305 tableaux

305 tableaux