€12.000,00
€10.000,00
€12.500,00
€12.000,00
€10.000,00
€10.000,00
€10.000,00
€11.000,00
€10.000,00
Trier par
  • En vedette
  • Meilleures ventes
  • Alphabétique, de A à Z
  • Alphabétique, de Z à A
  • Prix: faible à élevé
  • Prix: élevé à faible
  • Date, de la plus ancienne à la plus récente
  • Date, de la plus récente à la plus ancienne

Gustav klimt

Gustav Klimt (1862 -1918)

Gustav Klimt était un peintre symboliste autrichien né en 1862. Ses peintures magistrales sont réputées pour leurs représentations iconiques et sensuelles de la femme. Parmi les pièces les plus populaires, citons Le Baiser et la Frise de Beethoven. Il tente d'y apporter une qualité féminine comme un souhait humain ou un monde de rêve rempli d'allégories et de symboles d'amour et de mort. Comme il n'était pas très doué pour traiter avec ses clients, il a accepté de nombreuses commandes d'art privées de personnes fortunées qui appréciaient son travail. En 1897, trois des tableaux de Klimt ont été présentés dans le cadre d'une exposition qui a suscité l'émoi des critiques, car ils n'avaient jamais été vus auparavant par les artistes.

Biographie

En 1862, Gustav KLIMT est né à Vienne en Autriche dans une familled'origine morave issue de la petite bourgeoisie Son père Ernst Klimt travaillait comme graveur et orfèvre. Il gagnait très peu d'argent. Le petit Gustav traversait son enfance dans une relative pauvreté. Plus tard et plus grand, Klimt devra subvenir tout au long de sa vie aux besoins d’argent de sa famille.

Formation et ses premiers succès

En 1876, Gustav Klimt se rend à l'École des Arts et Métiers de Vienne (Kunstgewerbeschule) et reçoit une bourse d’étude. Il va étudier jusqu'en 1883. Il apprend la peinture et l’architecture. Il célèbre et rend hommage au plus grand peintre de l'époque, Hans Makart. Klimt se plie aux principes de l'éducation conservatrice. Ses premières œuvres sont académiques, conventionnelles comme le veut l’époque. Son frère Ernst s'inscrit également à l'école en 1877. Il deviendra ensuite, comme son père, graveur. Les 2 frères et leur ami Franz Matsch se mettent à collaborer ensemble. En 1880, leur succès est réel et les 3 artistes se nomment "Compagnie des artistes". Ils aident même leur enseignant à peindre des peintures murales au Kunsthistorisches Museum de Vienne.

Suite à ses études et l’obtention de son diplôme, Gustav Klimt ouvre un atelier avec Matsch et Ernst Klimt. Ils se dédient à la décoration d’intérieur et notamment pour les théâtres. Dans les années 1880, ils étaient réputés pour leur artisanat. Ils décoraient des théâtres dans toute l'Empire austro-hongrois, où beaucoup de leurs créations sont encore visibles. En 1885, ils sont missionnés pour décorer la Villa Hermès, la résidence de campagne de l'impératrice Elisabeth, près de Vienne. En 1886, les artistes sont invités à décorer le Burgtheater viennois, grâce auquel ils vont être identifiés comme les plus grands décorateurs d'Autriche. Concernant ce projet, Gustav Klimt a peint le chariot de Thespis, les autels de Dionysos et d'Apollon et le théâtre de Taormine, ainsi que des scènes du Globe Theater de William Shakespeare.

À la fin du chantier en 1888, les peintres ont reçu la Croix d'or du mérite (Verdienstkreuz),et Klimt a été missionné pour peindre l'Auditorium de l'ancien Burgtheater, une œuvre qui l'a rendu célèbre. Cette peinture, telle une photographie c’est-à-dire le réalisme de l’œuvre, est considérée comme l'une des plus grandes créations de la peinture naturelle. Afin de le remercier de tant de talent, Klimt a reçu le prix de l'empereur et est devenu un portraitiste populaire, un artiste de premier plan. De manière surprenante, alors qu’un chemin était tout tracé, Klimt se détourne de son art. Il effectue un virage à 360 degrés et s’oriente vers de nouveaux styles radicaux de l'art nouveau.

La fin du trio d'artistes  

Les 3 artistes se séparent quelques années après. Franz Matsch souhaite une carrière de portraitiste. Gustav Klimt, avec son évolution de style, empêche le trio de travailler ensemble sur n'importe quel projet. Enfin, son frère Ernst Klimt meurt en 1892. Il suit peu de temps après la mort de son père.

Ce double deuil conduit Gustav à se retirer de la vie publique. Il préfère se concentrer sur l'expérimentation et l'étude des styles d'art contemporain. Il choisit aussi de poursuivre son éducation et sa découverte artistique avec des styles tels que le japonais, le chinois, l'Égypte ancienne et mycénienne il se mit à réaliser sa dernière commande publique: peintures PhilosophieMédecine et Jurisprudence, pour l'Université de Vienne en 1893.  Au début du 20e siècle, les 3 tableaux ont fini d’être réalisé. Très rapidement, ils ont subi de sévères critiques pour leur style radical et pour l’indécence. Ils ne convenaient pas à un style conventionnel comme celui de l’époque. Ces peintures n’existent malheureusement plus car elles ont été détruites pendant la 2e Guerre mondiale. Désormais, il est seulement possible de voir des reproductions en noir et blanc.

La fondation de la Sécession viennoise 

Le peintre n’est plus en accord avec l’art qu’il juge trop conventionnel de l’époque. Il n’est du reste pas le seul puisqu’en 1897, avec quarante autres artistes autrichiens, il démissionne de l'Académie des Beaux-Arts et fonde «l'Union des peintres autrichiens». Cette association est plus connue sous le nom de Sécession viennoise. Klimt est dès lors nommé président.

Gustav Klimt acheva la frise Beethoven, en 1902, pour la 14e exposition de la Sécession viennoise. Cette frise met à l’honneur le compositeur avec une polychrome monumentale de Max Klinger. La frise a été peinte directement sur les murs donnant une véritable fresque murale. Après l'exposition, l’ensemble a été conservé et n'a été exposé qu'en 1986.

Pendant cette période, Klimt prend de plus en plus de commandes privées. Fin 19e siècle, pendant ses vacances d'été avec la famille Flöge sur les rives de l'Attersee, il réalise de nombreux tableaux sur le thème du paysage. Initialement, Klimt peignait des personnages. Désormais, il devient passionné par la réalisation des paysages. Les œuvres de Klimt à Attersee sont quantitatives et qualitatives. Il a beaucoup peint sur ce thème durant cette période. Les paysages connaissent le même raffinement que ses œuvres sur les personnages. A Attersee, Klimt joue avec un certain plaisir sur les dimensions et la profondeur des paysages car tout s’aplanit !

« Phase dorée »

Klimt a reçu de nombreux éloges et un succès mérité avec son œuvre phare :   «phase dorée» . Nombre de ses peintures durant cette période utilisent des paillettes d'or. Son gout de l’or sur ses œuvres apparait pour la première fois dans Pallas Athene (1898) et Judith et la tête d'Holopherne (1901). Cependant, ces œuvres les plus appréciées sont le Portrait d'Adele Bloch-Bauer I (1907) et Le Baiser (1907-1908). Klimt n’avait pas le gout du voyage étant plutôt casanier. Il se rendit quand même en Italie à Venise et à Ravenne, cités connues pour leurs magnifiques mosaïques. On pense que ces voyages ont influencé sa technique faite d’or et sur son imagerie byzantine.  Ensuite, en 1904, il fait équipe avec d'autres artistes pour construire le magnifique Palais Stoclet, résidence d'un riche industriel belge, l'un des plus grands monuments de l'époque Art Nouveau. Klimt, avec ses réalisations de la salle à manger dont l'Accomplissement et l'Attente, s’est érigé en maitre sur les œuvres décoratives. Cependant, il déclara publiquement "probablement la dernière étape de mon développement ornemental." Entre 1907 et 1909, Klimt a peint 5 tableaux de femmes de la haute société, toutes enveloppées de fourrure. Il appréciait l’esthétisme et les belles choses. On le remarque du reste dans de nombreuses photographies avec Flöge où elle prenait la pose dans des vêtements qu'il dessinait.

Il, travaillait, vivait simplement chez lui. Gustav Klimt vetissait généralement des sandales et une longue robe sans slip. Sa vie simple était une vie de casanier, dont il consacrait son temps à son art. Sa famille avait aussi de l’importance pour lui. Pendant le courant de l’art nouveau, il ne s’exhibait pas et évitait les cafés et autres artistes. Il appréciait sa vie discrète malgré ses œuvres qui ne l’étaient pas. Avec son aura artistique, beaucoup de mécènes contactaient Klimt. Il pouvait se permettre de travailler avec qui il avait envie. Son travail exigeant demandait de longues séances de pose. Bien qu'il fût coureur de jupons, peu de scandales ont fuité sur sa vie personnelle.

En 1910, Gustav Klimt évolue et va au-delà de son style doré. L'une de ses dernières toiles dans ce domaine est Mort et vie datant de 1908/1910. Le tableau a été présenté à l'Exposition internationale de Rome en 1911 et il remporta le premier prix. Mécontent pourtant de son travail, il décida de changer en 1912 le fond de l'or au bleu. Il était un éternel perfectionniste.

Mort de Gustav Klimt

Sa mère Anna décède en 1915. 3 ans plus tard à Vienne le 6 février 1918, Gustav Klimt meurt lui aussi d’un accident vasculaire cérébral et d'une pneumonie. Le cimetière d Hietzing à Vienne est désormais son dernier refuge. Il laisse de nombreuses réalisations non achevées…

Les ventes aux enchères des tableaux

Gustav Klimt est un peintre d’exception, avec une valeur d’exception au vu de l’artiste.

Certains de ces tableaux ont atteint des prix d’acquisition parmi les plus élevés de l'histoire des œuvres d'art. En 2006, un portrait d'Adèle Bloch-Bauer I datant de 1907 a été acquis par Ronald Lauder à la Neue Galerie de New York  pour la modique somme de 135 millions de dollars. Ce tarif dépassa l’œuvre de Picasso de 1905, Garçon à la pipe,  qui avait été vendu le 5 mai 2004 pour 104 millions de dollars, record de prix déjà atteint.

Citations

 "Il n'existe pas d'autoportrait de moi. Je ne m'intéresse pas à ma propre personne comme “objet de représentation”, mais aux autres êtres, surtout féminins, et plus encore aux apparitions."

"Quand j’ai terminé un tableau, je ne veux pas perdre ensuite des mois entiers à le justifier devant la foule. Ce qui compte pour moi, ce n’est pas à combien de gens il plaît, mais à qui."

Photos