Pablo Picasso

Pablo Picasso

"Pour moi, il n'y a ni passé, ni avenir dans l'art. Si une œuvre d'art ne peut pas toujours vivre dans le présent, elle ne doit pas être considérée du tout".

Ces mots de Pablo expliquent sans doute pourquoi le Picasso est un classique intemporel. Se laissant guider par ses passions et repoussant les limites de l’art, le peintre Espagnol est un artiste de référence. 

Est-il encore nécessaire de présenter Pablo Picasso ? Figure de proue du cubisme, cet Espagnol talentueux est à juste titre considéré comme l’un des artistes les plus influents du XXe siècle. 

C’est le 25 octobre 1881 que celui qui inspirera les tableaux Picasso pousse son premier cri. Sous la direction de son père, José Ruiz Blasco, il commence à dessiner dès son plus jeune âge. 

À 19 ans, il pose ses valises à Paris et prend plaisir à explorer l’univers de ses contemporains notamment Toulouse-Lautrec, Degas, Gauguin et Cézanne. Encore aujourd’hui, quand vous regardez un Picasso, vous pouvez percevoir l’influence de ces derniers. 

Âme sensible, il est touché en plein cœur par le suicide de son ami Casagemas. C’est sur les Picasso qu’il choisit d’exprimer sa peine, laquelle se pare systématiquement d’une belle couleur bleue. 

À partir de 1905, sa mélancolie et ses tons bleus sont remplacés par la joie et les tons rosés, lorsque le peintre tombe amoureux de Fernande Olivier. Grisé par l’amour, il s’évertue à peindre des Picasso plus colorés et va encore plus loin… Résolu à ne plus se laisser submerger par les émotions négatives, il s'installe au Bateau Lavoir et commence à côtoyer le gradin des artistes. Matisse, Apollinaire et Jean Cocteau sont quelques-uns de ses amis proches. 

Mais c’est véritablement en 1906 que le Picasso adopte le visage qu’on lui connaît aujourd’hui… Assoiffé de connaissances, Pablo désire ardemment représenter les objets de la façon la plus complète possible. 

C’est pourquoi avec Georges Braque, il s’amuse à décomposer les objets avant de les recréer sur un Picasso à la manière d'un collage. En procédant de la sorte, il est capable d’en montrer toutes les facettes. Le cubisme était né !

Œuvre emblématique de ce mouvement, le Picasso baptisé "Les Demoiselles d'Avignon" marquera une scission nette avec les codes de l’époque. Pendant des années, elle fera les choux gras de la presse et alimentera les débats des critiques d’art. 

Éternel insatisfait, Pablo Picasso abandonnera le cubisme en 1915. Cependant, en réaction aux horreurs de la guerre civile, il reviendra à ses anciens amours avec un Picasso gigantesque dénommé Guernica. Mesurant 3,49 m x 7,77 m, ce Picasso dépeint les horreurs de la guerre et marque le début de l’engagement politique du peintre. Il mourra en 1973 à Mougins, laissant derrière une vie riche de Picasso, de passions amoureuses.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés